Comment faire pour obtenir 100 essais pour l’intervention des sons de la parole (phonologie ou dyspraxie)? Et pourquoi ce dosage?

Selon Williams, A. L., McLeod, S. & McCauley, R. J. (Eds.) (2010), le dosage optimal est de 100 essais sur une séance qui dure entre 30 à 60 minutes avec des séances de 2 à 3 fois par semaine pour une intervention qui s’étale entre 7 à 18 mois. Les recommandations varient bien sûr d’un auteur à l’autre, mais mon objectif est toujours d’atteindre un minimum de 50 répétitions d’un même son.

Voici mes conseils tout simples pour avoir du succès dans la stimulation des sons de la parole, pour être le plus efficace possible et atteindre le dosage optimal au progrès:

  1. Idéalement ton activité devrait être, elle-même, l’objectif en soi (ex: pratique le phonème /#g-/ avec une course de voiture en utilisant le mot “go” à chaque tour) ceci apporte une meilleure validité et une motivation intrinsèque (ce qui permet aussi une meilleure généralisation);
  2. Choisis des jeux simples : c’est-à-dire que le jeu ne doit pas gruger de la charge cognitive ni l’attention de l’enfant de ton objectif thérapeutique. Tu veux favoriser et maintenir son attention-concentration, car il travaille déjà fort sur sa parole
  3. Choisis des jeux motivants : c’est-à-dire n’oublie pas de suivre les intérêts de l’enfant et par conséquent des jeux qui vont le motiver
  4. Choisis quelque chose qui peut se répéter à maintes reprises et avant de t’en rendre compte, tu auras obtenu au-delà des 100 répétitions visées.
  5. Finalement, prends tes notes à la fin de la rencontre pour rester engagé et centré sur l’enfant et tes objectifs. Je sais que ce n’est pas évident, mais je me sers de compteur colorés que je garde au bout de mes doigts pour recueillir les informations sur le nombre d’essais (ex : un compteur rouge pour les essais erronés, et un bleu pour les bons essais). Je varie aussi le type de soutien que j’offre pendant la rencontre, selon les données que j’ai recueillies pendant mon évaluation.

La littérature nous démontre bien qu’une intensité plus élevée, étalonnée sur des séances plus courtes mais plus fréquentes est une priorité, particulièrement pour le traitement d’un trouble des sons de la parole de sous-type dyspraxie.

Tu peux télécharger le visuel (clique sur l’image, tu pourras télécharger le PDF), tiré de ma Trousse de stimulation des sons de la parole pour connaître une approche à la progression, parmi plusieurs autres, pour l’intervention auprès de l’enfant présentant des difficultés de type phonologique.

Si tu as envie d’avoir du matériel tout cuit dans le bec et prêt à imprimer pour tous les phonèmes francophone, tu peux te procurer ma Trousse complète des sons de la parole ici. 

Aucun résultat

La page demandée est introuvable. Essayez d'affiner votre recherche ou utilisez le panneau de navigation ci-dessus pour localiser l'article.

Pour en connaître davantage sur l’intensité optimale d’intervention des troubles des sons de la parole, tu peux aller lire cet article de Tout Cuit dans le Bec.

French

Rejoins notre belle communauté!

Tu recevras le mot de passe pour te connecter à la zone d'outils gratuits MPM ainsi que de l'information quant à nos prochaines formations et promotions.

Nouveauté dans la zone : une activité langagière. Viens la télécharger! 

Merci! Complète ton inscription dans ta boîte courriel. Vérifie tes SPAMS!

Share This